Excès de vitesse radar

En cas de dépassement de vitesse, la loi prévoit des sanctions qui dépendent de l’importance du dépassement de la limite de vitesse autorisée. D’autres facteurs tels que les conséquences de l’excès de vitesse et la récidive de l’infraction peuvent alourdir la sanction. En outre, les pénalités dépendent également de la procédure d’interpellation du conducteur.

Sanction pour excès de vitesse pris par un radar

Les infractions routières sont généralement sanctionnées par la remise d’une amende au conducteur et le retrait de points sur son permis de conduire. C’est aussi le cas pour l’excès de vitesse radar.

Dépassement de vitesse de plus 20 km/h et moins de 40 km/h

Tout conducteur verbalisé pour un excès de vitesse de plus de 20 km/h hors agglomération reçoit une amende de 68€. Cette effraction conduit également à un retrait d’un point sur le permis de conduire. Par ailleurs, si le conducteur est flashé en agglomération pour le même dépassement de vitesse, il reçoit plutôt une amende forfaitaire de 135 euros.

D’autre part, si vous faites un excès de vitesse de plus de 30 km/h, vous commettez une infraction de classe 4. Les sanctions pour une telle infraction sont : la réception d’une amende forfaitaire de 135 euros et le retrait de 2 points sur le permis.

Grand excès de vitesse pris par un radar automatique

On parle de grand excès de vitesse lorsqu’un conducteur roule à plus de 40 km au dessus des délimitations de vitesse autorisée. Cette infraction est sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 € et le retrait de 4 points sur le permis de conduire. Le conducteur verbalisé risque également 3 ans de suspension de son permis de conduire.

En outre, si jamais un conducteur commet un excès de vitesse supérieur à 50 km/h, il reçoit une amende maximale de 1500 euros, et perd 6 points sur son permis. L’automobiliste risque également une confiscation de son permis de conduire.

Il faut cependant rappeler que la vitesse retenue lors du flash n’est pas fiable à 100 %. Raison pour laquelle les autorités ont mis en place une tolérance vitesse radar. Celle-ci est de 5 km/h pour des vitesses inférieures à 100 km/h et de 5 % pour des vitesses supérieures à 100 km/h.

D’autres sanctions sont prévues en cas de récidive de grand excès de vitesse obtenu par un radar automatique, en cas de blessures ou d’homicide à la suite d’un excès de vitesse. De même, les jeunes conducteurs (propriétaires de permis probatoire) ne sont pas soumis aux mêmes contraintes que les conducteurs confirmés.

Cas d’un excès de vitesse d'un jeune conducteur pris par un radar automatique

À l’obtention d’un permis de conduire, le jeune conducteur a un capital initial de 6 points. Chaque année, il recevra des points supplémentaires (2 points par an pour un apprentissage classique et 3 en cas de conduite accompagnée). En cas d’excès de vitesse, les propriétaires de permis de conduire subissent eux aussi des sanctions telles que prévues par la loi.

En cas de récidive de grand excès de vitesse d'un jeune conducteur pris par un radar automatique d’un dépassement de plus de 50 km/h dans la première année d’obtention du permis, le jeune conducteur perdra son permis pour défaut de points.