Le franchissement d’une ligne blanche, également surnommée ligne continue peut valoir une amende ainsi qu’une perte de points, voire une suspension du permis de conduire. Prenez contact avec Avopoints pour choisir l’avocat qui prendra en charge votre demande.

Je choisis un avocat
Prix conseillé 99

Contestez votre contravention pour seulement 99 euros !

JE CONTESTE

Qu’est-ce qu’un franchissement de ligne blanche ?

Très simplement, les voies de circulation sont séparées par des lignes blanches. Elles permettent notamment de délimiter les sens de circulation sur la chaussée. Le Code de la Route interdit catégoriquement de franchir une ligne blanche continue, il s’agit tout bonnement d’une infraction. Qui dit infraction, dit sanction. Que pouvez-vous encourir comme sanctions ?

Les sanctions possibles

Amendes Retrait de points sur le permis Suspension du permis de conduire
Amende minorée de 90 euros 3 points 3 ans
Amende forfaitaire de 135 euros
Amende majorée de 375 euros

Qu’est-ce qu’un chevauchement de ligne blanche ?

Alors qu’un franchissement de ligne blanche signifie le fait de passer de l’autre côté de cette dernière, le chevauchement signifie, quant à lui, le fait de rouler sur le marquage au sol, sans pour autant le franchir. Cela est condamnable également mais les sanctions diffèrent légèrement par rapport à celles pour un franchissement de ligne blanche.

Les sanctions possibles

Amendes Retrait de points sur le permis Suspension du permis de conduire
Amende minorée de 90 euros 1 point 3 ans
Amende forfaitaire de 135 euros
Amende majorée de 375 euros

L’amende est minorée si elle est réglée dans un délai de 3 jours. Il en va de même pour une amende distribuée après un franchissement de ligne blanche.

Aussi, le point enlevé est récupérable dans les 6 mois, pour peu que le contrevenant ne commette pas d’infraction durant cette période. En ce qui concerne le franchissement d’une ligne blanche continue, il faut assister à un stage de sensibilisation de la sécurité routière afin de récupérer les points.

Concernant la majoration des amendes, le délai est le même que pour les autres types d’amendes, à savoir 45 jours. Pour pouvoir contester, il ne faut surtout pas payer l’amende, ce qui serait considéré comme une acceptation de la sanction.

Ce qu’ils pensent de nous
J'ai cherché un avocat et j'en ai trouvé un qui m'a rappelé dans l'heure. Merci Anis B.
Super concept !!! J'ai contesté ma contravention avec une super avocate que je recommande Isabelle
Merci à A vos points de m'avoir mis en relation avec un avocat qui a défendu mes intérêts ! Patrick M.
Merci, j'ai trouvé que le service était très bien Ali B.
Ils parlent de nous dans la presse
Sur la partie accompagnement juridique par un avocat, nous sommes les premiers à prendre pleinement en considération l’urgence des situations auxquelles les aut... Entreprendre n°332
Notre volonté est d’informer les usagers de la route en leur permettant de défendre leurs permis de conduire et d’éviter la perte de points. La contestation se ... La UNE de l’actualité n°4
La plateforme en ligne Avopoints s’adresse à tout automobiliste détenteur d’un permis de conduire français et qui rencontre une problématique juridique en rappo... Spécial Auto n°37
Sur ces 27 millions de contraventions, seulement 4% sont contestées tandis que la majorité est contestable. Notre objectif est de monter à 6 ou 7% en informant ... Stop Arnaques n° 130
Comment éviter de perdre mes points ?
Je choisis un avocat