Jeune conducteur et première voiture : qui paye quoi ?

De nombreux jeunes assimilent l’obtention du permis de conduire et l’achat de la première voiture au point de départ de leur indépendance. Ces étapes sont aussi souvent rendues indispensables par le travail ou les études. Cette liberté a toutefois un coût très important : alors, qui paye quoi ?

Le permis et la voiture : la plus grosse dépense

Qu’il soit employé pour conduire ses amis en week-end ou se rendre sur le lieu des études ou du travail, l’obtention du permis de conduire symbolise l’émancipation des jeunes adultes. Il est souvent perçu comme une nouvelle liberté et constitue certainement le premier pas vers l’indépendance. Cette étape génère néanmoins un coût très important, lequel varie selon la localisation. Par exemple, l’obtention du précieux sésame coûte plus cher à Paris (2140 € en moyenne), que dans le Gard (1578 €) ou le Nord (1484 €) d’après le Figaro.

Mais alors, qui paye ?

Selon une étude réalisée par Minute-Auto44 % des familles prennent en charge la dépense, tandis qu’elle est assumée par 33 %des jeunes conducteurs. Enfin, le jeune et la famille se partagent les frais dans 21 % des cas.

Le permis ne suffit bien sûr pas. Il s’accompagne en principe de l’achat d’une première voiture, pour permettre au jeune de se déplacer comme il le veut. Par économie ou par prudence, la majorité des jeunes conducteurs (94 %) opte pour un véhicule d’occasion. Et 64 % privilégient un moteur à essence, lequel revient moins cher à assurer et à entretenir. L’investissement est néanmoins conséquent et partagé avec la famille dans 42 % des cas. Il est assumé par le jeune, seul, dans 28 % des situations (et 23 % ont recours à un crédit). Enfin, 29 % des familles payent le premier véhicule.

Le financement des frais annexes (entretien, assurance, amendes…)

Les frais liés à la conduite ne se réduisent pas à l’obtention du permis et à l’achat de la voiture. Il faut ensuite assumer le coût de l’entretien, de l’assurance, voire des amendes.

Les frais d’entretien des voitures correspondent aux révisions, aux passages chez le garagiste et aux corrections apportées pour l’obtention du contrôle technique. Ces dépenses sont nécessaires pour maintenir le véhicule en état, augmenter sa durée de vie, et, bien sûr, respecter la réglementation : la validation du contrôle technique est obligatoire pour pouvoir rouler dans une voiture de plus de quatre ans. À noter que le bon entretien de sa voiture permet d’éviter, à moyen terme, des réparations plus coûteuses et donc, paradoxalement, de faire des économies. L’étude montre que les frais d’entretien sont couverts par 65 % des jeunes conducteurs. 20 % des familles les prennent totalement en charge, et 14 % partagent la dépense avec le jeune.

Les amendes dépendent du comportement du jeune conducteur. Elles peuvent être liées au mauvais stationnement, aux excès de vitesse, ou même à l'entretien déficient de la voiture. Là encore, le jeune assume sa responsabilité et les prend en charge dans la majorité des cas (56 %),tandis que la famille les finance pour 27 % d’entre eux. Le paiement du PV est enfin partagé entre la famille et le jeune conducteur dans 17 % des situations.

 

L’assurance auto représente aussi un coût important, qui atteint plusieurs centaines d’euros par an. Pour limiter les frais, de nombreux jeunesse tournent vers les formules économiques, moins sécurisantes : ils privilégient des contrats au tiers (41 %), voire au tiers étendu (28 %). 19 % d’entre eux choisissent a contrario une formule tous risques. Et plus de la moitié des jeunes conducteurs financent eux-mêmes leur assurance auto (52 %). La famille règle la facture dans 31 % des cas, et 15 % d’entre elles partagent les frais avec le jeune conducteur.

Pour rappel, la loi oblige les conducteurs à souscrire au minimum une assurance auto pourvue de la garantie responsabilité civile (ce qui correspond à une formule au tiers). Les autres garanties sont facultatives, mais certaines paraissent nécessaires. Bien analyser ses besoins et comparer les contrats sont les clés pour assurer son véhicule correctement et, là aussi, faire des économies.